Publié le 15 Avril 2005

© Virginie Ducoulombier, tous droits réservés

© Virginie Ducoulombier, tous droits réservés

Voir les commentaires

Rédigé par Virginie Ducoulombier

Publié dans #train-métro-RER

Publié le 4 Avril 2005

Jeune fille dessinée ce matin, à l’aube, dans le train de la banlieue nord vers Paris…
 

Voir les commentaires

Rédigé par Virgile

Publié dans #train-métro-RER

Publié le 29 Mars 2005

Bruxelles Grand Place

Il fait doux… peu de monde sur la Grand Place… trop tôt encore… les fleuristes, quelques touristes… je marche doucement, je m’arrête, je regarde, les gens, le mouvement des gens, les bâtiments, la lumière grise, j’hume l’air, respire le parfum de vieux souvenirs de ma jeunesse à Bruxelles mélangés à un air nouveau, léger, envoûtant…

 

Voir les commentaires

Rédigé par Virgile

Publié dans #voyages

Publié le 28 Mars 2005

homme dans le vent du quai

homme dans le vent du quai

Voir les commentaires

Rédigé par Virgile

Publié dans #train-métro-RER

Publié le 21 Mars 2005

Ce matin, 7h30, dans le métro vers Villejuif, je me suis fait agresser par une dame en tailleur, aux longs cheveux gris bouclés et à l’air revêche, qui m’a dit que j’avais pas le droit de dessiner les gens sans leur demander la permission, que c’était interdit, que je volais leur image… “Et le droit à l’image”, qu’elle me dit, “et la vie privée des gens, pour qui vous vous prenez de vous emparer ainsi de l’image des gens… C’est comme les photos, c’est interdit ” Je lui demandais rien, je la dessinais même pas ( Ça me serait d’ailleurs même pas venu à l’idée!) Je lui ai dit qu’elle se mêle de ce qui la regarde, j’ai offert mon dessin au jeune homme en face de moi qui rigolait de voir cette enragée m’attaquer alors que je le dessinais lui… et j’ai changé de wagon, j’avais trop peur d’attraper une maladie glauque à côté d’elle!… Je me sentais toute sale de ce qu’elle m’avait dit…

Est-ce que c’est interdit de dessiner les gens? Moi, quand ils le désirent, je leur offre le dessin que j’ai fait d’eux… Elle, je suis sûre qu’elle n’offre rien du tout à qui que ce soit…
Bon, à part ça, ma journée à l’APHP s’est bien passée. Le trac du premier jour est derrière moi.

La dame au foulard et l'homme au chapeau

La dame au foulard et l'homme au chapeau

Voir les commentaires

Rédigé par Virgile

Publié dans #train-métro-RER

Publié le 17 Mars 2005

Abdel... le dragueur du métro!

L’homme, c’est Abdel, je l’ai rencontré avant de descendre au métro Pasteur. Il m’a suivie sur le quai pour voir le dessin. Ca l’a intéressé que je le dessine. Il m’a demandé si je le trouvais beau. J’ai répondu que oui. Après, il a voulu savoir si j’étais mariée. Lui, il a une fille de 6 ans mais il n’est pas marié. Il fait du commerce entre le Mali et ici. Il habite un peu au Mali, un peu ici. Il a mis sa main autour de mes épaules puis il a voulu m’embrasser dans le couloir du métro. Je n’ai pas été d’accord. Il aurait pu s’en douter. Je lui ai dit au revoir et bonne continuation!… Ben oui!

Voir les commentaires

Rédigé par Virgile

Publié dans #train-métro-RER

Publié le 9 Mars 2005

guérison par Dieu

C’était un soir de février dans le train pris à la gare du Nord. Cette dame lisait un livre sur la couverture duquel il était écrit, en sous-titre : “guérison par Dieu”. Elle a fini par se tourner complètement vers la fenêtre pour échapper à mon regard. Dommage, je la trouvais très belle, cette dame d’un certain âge, avec quelque chose dans l’expression de sage et de pénétrant.

 

Voir les commentaires

Publié le 9 Mars 2005

© Virginie Ducoulombier, tous droits réservés

© Virginie Ducoulombier, tous droits réservés

Voir les commentaires

Publié le 7 Mars 2005

 

Entre Gare du Nord et Bastille, un enfant mange un biscuit en me dévorant des yeux.

en transit dans le rer du soir...
Au retour, le train est bondé. Un jeune homme en pardessus bleu marine et écharpe jaune, lit sagement en face de moi. Il me décoche des petits coups d’oeil sans jamais croiser mes yeux. Il descend à Saint-Denis. Un autre monte et se blottit douillettement à sa place, contre la fenêtre.
Au retour, le train est bondé. Un jeune homme en pardessus bleu marine et écharpe jaune, lit sagement en face de moi. Il me décoche des petits coups d’oeil sans jamais croiser mes yeux. Il descend à Saint-Denis. Un autre monte et se blottit douillettement à sa place, contre la fenêtre.

Au retour, le train est bondé. Un jeune homme en pardessus bleu marine et écharpe jaune, lit sagement en face de moi. Il me décoche des petits coups d’oeil sans jamais croiser mes yeux. Il descend à Saint-Denis. Un autre monte et se blottit douillettement à sa place, contre la fenêtre.

Voir les commentaires

Rédigé par Virgile

Publié dans #train-métro-RER