"(...) C'est bien moi je m'entends m'interromps et m'étonne Et de mes doigts mentaux tombent les osselets C'est un jour machinal aujourd'hui qui se lève Je n'attends que le temps dans la chambre où je suis Le temps s'arrête en moi comme un sang qui fait grève Et je deviens pour moi comme un mot qui me fuit" Aragon (les poètes)

Publié le 30 Janvier 2021

© Virginie Ducoulombier, tous droits réservés

Rédigé par Virginie Ducoulombier

Commenter cet article